Glossaire

 

  • Pacte de stabilité et de croissance

    Le pacte de stabilité et de croissance vise au maintien d'une situation saine des finances publiques au cours de la phase III de l'Union économique et monétaire afin de renforcer les conditions nécessaires d'une part, à une croissance forte et durable, propice à la création d'emplois, d'autre part, à la stabilité des prix. Plus précisément, des soldes budgétaires proches de l'équilibre ou en excédent sont requis comme objectif à moyen terme devant permettre aux pays de l'UE de faire face à des fluctuations conjoncturelles normales, tout en maintenant le déficit public sous le niveau de 3 p.c. du PIB.

  • Produit intérieur brut (PIB)

    Valeur ajoutée (brute, c'est-à-dire avant déduction des amortissements) de l'économie nationale au cours d'une période donnée. La variation du PIB dans le temps résulte de celles des quantités produites (variation du PIB réel ou du PIB à prix constants) et des prix.

  • Protêt

    Constatation officielle par un huissier de justice du non-paiement d'un effet de commerce.

  • Prêt à tempérament

    Lors d'un prêt à tempérament, une somme d'argent est mise à la disposition du consommateur qui s'engage à rembourser le prêt par des versements périodiques.

  • Prêteur en dernier ressort

    Lorsque, en raison d'une pénurie momentanée de liquidités (demandes soudaines d'argent, par exemple), les banques commerciales ne sont pas en mesure de répondre à la demande de leurs clients, le système financier risque d'être sérieusement perturbé. Dans ce cas, la banque centrale peut intervenir pour fournir les moyens requis aux banques. En exerçant une surveillance des marchés financiers et en prenant part à l'élaboration de normes et de règles prudentielles, la Banque nationale veille à prévenir dans la mesure du possible ce genre de crise.