Une brève histoire de l'euro

L’euro fait partie du paysage financier depuis le 1er janvier 1999; il est dans notre poche depuis le 1er janvier 2002. La naissance d'une monnaie unique européenne a demandé des décennies de préparation.

  • 1957

    Tout a commencé avec le Traité de Rome, signé en 1957, qui a fixé pour objectif à l'Europe la création d’un "marché commun" en vue d’accroître la prospérité économique et de contribuer à "une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens". Cependant, l'union économique et monétaire et la monnaie unique n'apparaissaient pas dans ce texte.

  • 1970

    Il faut attendre le Rapport Werner (fin 1970), pour que la Communauté européenne envisage l'union monétaire. Les turbulences monétaires de l'époque et la fin des accords de Bretton Woods empêcheront ce projet d'aboutir.

  • 1985

    La Communauté européenne adopte le projet d'un marché unique européen. Il apparaît vite qu'il doit être complété par une monnaie unique.

  • 1989
    Le Rapport Delors sur l'Union économique et monétaire propose un plan en trois phases pour arriver à la création d'une monnaie unique et d'une banque centrale européenne. Il relance les discussions sur le Traité de Rome.
  • 1992
    Le Traité de Maastricht transforme la Communauté européenne en une Union Économique et Monétaire complète. Les participants s'imposent une série de critères macroéconomiques à respecter impérativement pour pouvoir participer à l'Union monétaire.
    Les critères de Maastricht
  • 1995

    L'engagement formel des 15 États membres en faveur d'une monnaie unique, assorti d'un calendrier, sont adoptés au Sommet européen de Madrid, sur la base du Livre vert établi par la Commission européenne sur les modalités pratiques du passage.

  • 1997
    Le Pacte de stabilité et de croissance est adopté par tous les pays membres au Conseil européen d'Amsterdam. Pour les pays qui adhéreront à l'euro, il fixe certaines contraintes communes en matière de finances publiques, principalement un plafond (3 %) pour le déficit budgétaire, et prévoit des sanctions financières. Ces contraintes sont nécessaires dans un système dissymétrique où les pays de la zone euro ont une politique monétaire unique, tandis que la politique budgétaire reste nationale.
    Le Pacte de stabilité et de croissance (site de la Commission européenne)
  • 1999
    La troisième phase de l'union économique et monétaire débute le 1er janvier. Les taux de change des monnaies participantes sont fixés de manière irrévocable. Les États de la zone euro mettent en œuvre une politique monétaire unique. L'euro est introduit comme monnaie légale.
    Jusqu'en 2001, l'euro n'existe que sous forme scripturale (chèques, virements, cartes bancaires). Les paiements aux administrations fiscales et sociales peuvent se faire en franc belge ou en euro, il n'y a ni interdiction, ni obligation d'utiliser la monnaie unique.
    La Grèce adopte l'euro en janvier 2001.
  • 2002
    Le 1er janvier, apparition des pièces et des billets en euro et début du retrait du franc belge. La période de double circulation euro/monnaie nationale s'est terminée, en Belgique, le 28 février 2002.
  • 2004

    Au mois de mai, dix nouveaux pays rejoignent l'Union européenne et s'engagent ainsi à adopter à terme l'euro comme monnaie.

  • 2007
    Le 1er janvier, la Bulgarie et la Roumanie rejoignent l'Union européenne et s'engagent ainsi à adopter à terme l'euro comme monnaie. La Slovénie rejoint la zone euro.
  • 2008
    L'entrée de Chypre et de Malte dans la zone euro, le 1er janvier 2008, porte à quinze le nombre de pays de l'Union européenne ayant adopté la monnaie unique.
  • 2009
    Le 1er janvier, la Slovaquie rejoint la zone euro.
  • 2011
    L’Estonie devient, le 1er janvier 2011, le dix-septième État membre participant à la zone euro.
  • 2014
    Le 1er janvier, la Lettonie devient le dix-huitième État membre à rejoindre la zone euro.
  • 2015
    Le dernier pays à avoir adopté l'euro est la Lituanie, le 1er janvier 2015.