Immobilier

Décisions

La Banque a pris différentes mesures concernant les expositions du secteur financier au marché immobilier résidentiel belge. Celles-ci visent tant à garantir la résilience du secteur qu’à encourager une politique de crédit plus prudente.

D’une part, la Banque a introduit une mesure macroprudentielle (sur base de l’article 458 du CRR) visant les expositions au marché immobilier résidentiel belge des établissements de crédit appliquant l’approche fondée sur les notations internes (IRB). La mesure a été introduite le 30 avril 2018 pour une période initiale de deux ans. La mesure a été prolongée une première fois en 2020 pour une année et une seconde fois en 2021, à nouveau pour une année, et court jusqu’au 30 avril 2022 ou jusqu’au moment où la BNB, en tant qu’autorité macroprudentielle, déciderait de désactiver la mesure. Cette mesure impose une augmentation des pondérations de risque des expositions immobilières résidentielles visées afin d’augmenter la résilience du secteur bancaire et de décourager la prise de risques excessifs par les banques sur le marché immobilier résidentiel.

Consulter de plus amples informations concernant la mesure macroprudentielle pdf.

D’autre part, la Banque formule des attentes prudentielles aux banques et entreprises d'assurance qui octroient des prêts hypothécaires en Belgique. Les banques et les entreprises d'assurance sont invitées à se comporter de manière plus prudente dans l'octroi de crédits hypothécaires présentant des ratios loan to value très élevés, et de prendre davantage en compte l'endettement et la charge de remboursement mensuelle des ménages.

Consulter de plus amples informations concernant les attentes prudentielles pdf

Q&A - Attentes prudentielles