Politique macroprudentielle

Un des grands enseignements de la récente crise a été qu’une approche individuelle des établissements ne suffit pas pour contenir les risques de fragilisation financière.
Dans un contexte de globalisation des marchés, les interactions entre institutions financières peuvent rapidement provoquer des phénomènes de contagion qui se développeront d’autant plus rapidement que les principaux acteurs de marché auront adopté des stratégies similaires ou pris des positions identiques.

A la suite des recommandations du Comité européen du risque systémique (CERS), qui a été chargé de coordonner la conduite de la politique macroprudentielle au sein de l’UE, la Banque a été désignée comme l’autorité nationale en charge de la politique macroprudentielle par la loi du 25 avril 2014 établissant les mécanismes d’une politique macroprudentielle et précisant les missions spécifiques dévolues à la Banque dans le cadre de sa mission visant à contribuer à la stabilité du système financier.