Brexit

Le Brexit est un fait accompli depuis le 1er février 2020. Les acquis et les droits de passeport européen restent d’application pendant la période de transition en 2020.

Il subsiste beaucoup d’incertitude sur les relations futures entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Au terme de la période de transition, les institutions financières européennes ne pourront a priori plus fournir de services au Royaume-Uni via le système de passeport européen. De même, les institutions financières britanniques ne pourront plus accéder au marché de l’Union européenne par leurs autorisations existantes.     

Les institutions financières doivent accélérer leurs préparatifs et s’adapter à la réalité règlementaire post-Brexit, afin d’assurer la continuité de leurs activités et de réduire les risques de perturbation sur les services aux clients ou des implications sur la gestion des risques (risque de liquidité, accès aux marchés des capitaux et infrastructures de marché, continuité des contrats dérivés, etc). 

La Banque avait communiqué à plusieurs reprises ses attentes en matière des préparatifs au Brexit au secteur financier belge.