Méthodologie

Taux d'intérêt

Taux du marché monétaire

Le segment des taux du marché monétaire, comme celui de la politique monétaire, couvre les taux des instruments à court et très court termes. En font traditionnellement partie les taux inférieurs à un an portant sur des instruments liquides et dotés de garanties juridiques élevées. Les données qui s'y rapportent se subdivisent en quatre groupes:

  1. les taux directeurs de la politique monétaire
    Ce sont les taux communiqués par la Banque centrale européenne (BCE) concernant les opérations de refinancement à deux semaines et à trois mois, ainsi que le taux de la facilité de prêt marginal et celui de la facilité de dépôt.
  2. les taux d'intérêt du marché interbancaire, Eonia et Euribor
    Le marché interbancaire dispose de deux sortes de taux d'intérêt qui sont calculés sur la base des relevés d'un panel de 57 banques réparties dans la zone euro, en respectant un quota par pays et pour autant que les participants soient actifs sur le marché de l'euro et en mesure de traiter des volumes importants d'instruments financiers basés sur les euro-taux.
    EURIBOR (Euro Inter Bank Offered Rate): moyenne non pondérée des taux offerts ("prime rate") calculée à 11 heures (heure de Bruxelles).
    EONIA (Euro OverNight Index Average): moyenne des taux des emprunts à découvert au jour le jour, calculée par la BCE.
  3. les taux de référence des certificats de trésorerie de l'État belge sur le marché secondaire
    Ils sont calculés comme la moyenne arithmétique des taux acheteurs et vendeurs des principaux primary dealers et permettent de suivre les taux des plus importants teneurs de marché.
  4. les taux des euromonnaies
    Ces taux concernent le marché des dépôts entre établissements financiers en dehors du marché national des devises concernées. Jusqu'en 1990, il s'agissait de la moyenne des taux acheteurs et vendeurs et à partir de 1991, des taux acheteurs obtenus par le biais d'une enquête auprès des principaux opérateurs.

Taux du marché des capitaux

Le marché des capitaux est constitué d'instruments à long terme représentant aussi bien une créance qu'un avoir. Les taux des titres représentatifs de créance communiqués dans ce cadre sont ceux du marché obligataire secondaire des emprunts publics, ainsi que les rendements calculés sur la base de ces titres.

  • Les emprunts sont des émissions publiques en euro à plus d'un an ayant fait l'objet d'un arrêté royal au Moniteur belge. Il s'agit donc de titres hétérogènes couverts par la garantie de l'État, tels que les emprunts classiques (destinés aux particuliers et aux investisseurs institutionnels), les emprunts réservés aux particuliers (tels que les bons d'État) et les emprunts destinés aux investisseurs institutionnels (tels que les OLO). Sont exclus des échantillons les emprunts dont l'encours est inférieur à un certain montant et ceux qui présentent des conditions spéciales.
    En ce qui concerne les obligations linéaires (OLO), qui forment un ensemble important et homogène (titre dématérialisé, obligation assimilable, système d'adjudication par tranches, etc.), il s'agit, d'une part, des rendements moyens des OLO ayant une durée résiduelle de 1 à 12 ans et plus et, d'autre part, des rendements basés sur une durée résiduelle fixe (durée théorique de 1 à 30 ans), c'est-à-dire sur une interpolation dans la courbe des rendements (à l'échéance, calculée à partir de certains instruments comme des OLO et les certificats de trésorerie à 12 mois).
  • Rendements sur les marchés secondaires nationaux des capitaux:
    On dispose dans ce cadre d'emprunts de référence ("benchmarks") pour un certain nombre de pays, c'est à dire du rendement d'un titre public choisi par les autorités monétaires comme étant représentatif pour une durée résiduelle de 10 ans. Sont également repris les rendements calculés par les banques centrales nationales d'emprunts qui jouaient le rôle de "benchmark" et qui correspondaient aux définitions nationales du "long terme", soit des durées comprises entre 5 ans et plus et 10 ans.
  • marché des euro-obligations: les rendements sur les marchés secondaires sont repris dans la "Cote officielle de Luxembourg" où ils sont calculés pour des maturités à court (moins de 3 ans), moyen (de 3 à 7 ans) et long terme (de 7 à moins de 15 ans).

Taux appliqués à la clientèle

Taux débiteurs et créditeurs de l'enquête européenne normalisée (MIR):
L'évolution des taux d'intérêt constitue une source d'information importante pour la politique monétaire de l'Eurosystème. En vue d'une harmonisation du relevé des taux appliqués par les institutions financières monétaires, la BCE a décidé de normaliser les définitions, les méthodes de calcul, les périodes de mesure ainsi que les procédures de sélection des institutions financières monétaires par les banques centrales nationales. Cette harmonisation est décrite dans le règlement BCE/2001/18 du 20 décembre 2001.

Voir le site du MIR pour plus d'information

Observatoire du crédit aux entreprises

Les données fournies par l'Observatoire portent principalement sur les encours des crédits aux entreprises, sur les taux d'intérêt appliqués par les établissements de crédit et sur les évolutions en matière d'offre et de demande sur les marchés du crédit.

Les données relatives aux taux d'intérêt débiteurs sont empruntées à une enquête harmonisée menée auprès des établissements de crédit dans la zone euro. Les taux d'intérêt mentionnés correspondent aux conditions du marché puisqu'il s'agit des taux effectifs appliqués par les établissements de crédit à tous les nouveaux contrats de crédit conclus au cours du mois de référence.

Voir le site de l'Observatoire pour plus d'information