Méthodologie

L’établissement des comptes nationaux est régi par un ensemble de règles comptables et de bonnes pratiques définies au niveau international.

En septembre 2014, le nouveau standard européen, le "Système européen des comptes nationaux et régionaux - SEC 2010" est entré en vigueur pour le calcul des comptes nationaux. Le SEC 2010 a ainsi succédé au SEC 1995 en tant que méthodologie de référence. S’il a repris les fondements et principes généraux de son prédécesseur, le SEC 2010 a permis d’introduire certains changements afin de mieux correspondre au nouvel environnement économique ou de mieux répondre aux mutations que les économies ont enregistré au cours des vingt dernières années.

Une section est consacrée plus généralement au SEC 2010.

En règle générale, chaque publication statistique est assortie d’un aperçu des changements méthodologiques qui sont apportés dans les éditions successives.

Cette section répertorie pour chaque domaine statistique, les notes méthodologiques qui jalonnent les éditions successives comprenant les données chiffrées. Les plus récentes se rapportent au cadre de référence introduit par le SEC 2010. Les notes méthodologiques les plus anciennes ont été élaborées selon les règles imposées par le SEC 1995.

Par ailleurs, les Etats membres de l’UE sont également tenus de livrer ce qu’il est convenu d’appeler des "inventaires des sources et méthodes". Ces documents, beaucoup plus détaillés, portent sur différents produits statistiques. L’inventaire RNB, consacré aux sources et méthodes suivies pour l’estimation du revenu national brut, est un document essentiel dans la mesure où il permet à Eurostat de juger des bonnes pratiques pour l’estimation du RNB qui sert notamment à déterminer la contribution des Etats membres au budget de l’UE.

Enfin, les comptes nationaux sont assortis de nombreuses nomenclatures. Un recueil des classifications est également disponible à la fin de cette section.

Notes méthodologiques

SEC 2010

SEC 1995

Classifications

Les classifications contribuent à la comparabilité internationale des statistiques étant donné qu'elles respectent les règles qui permettent une répartition systématique et structurée des phénomènes couverts par la statistique. De plus, les différentes statistiques peuvent être ainsi reliées entre elles.

Lors de l’établissement des comptes nationaux, en tant que statistique globale, plusieurs classifications entrent en ligne de compte. Les principales sont présentées ci-après.