Programme de stages pour jeunes chercheurs

La Banque nationale organise à nouveau en 2017 un programme de stage, dans le cadre duquel de jeunes chercheurs sont invités à mener un projet de recherche durant un à six mois au sein de la Banque nationale.

L'objectif est d'offrir à des chercheurs actifs dans des domaines de spécialisation de la Banque nationale un contact direct avec les activités de recherche et le travail que réalise cette dernière en matière de préparation à la prise de décision. Cette expérience devrait leur permettre d'acquérir de nouvelles connaissances et les motiver davantage à s'impliquer dans des recherches relevant de l'intérêt général. Ce programme offre également aux chercheurs de la Banque nationale l'opportunité de prendre connaissance des dernières évolutions de la recherche scientifique dans le monde universitaire.

La Banque nationale a lancé dans ce cadre un appel aux candidats qui souhaitaient soumettre un projet de recherche dans les différents domaines de spécialisation qui sont les siens: microéconomie et macroéconomie, économie monétaire, économie financière et stabilité financière, économétrie et modélisation, statistique, droit économique, etc. L'objectif était de s’adresser à de jeunes chercheurs ayant déjà acquis une expérience minimale dans les domaines précités qui pourraient la compléter grâce à un stage au sein de la Banque nationale.

Ces projets couvriront une période de un à six mois chacun. Les candidats devront rédiger un rapport de recherche durant leur stage. Ce travail devra être présenté lors d'un séminaire interne à la Banque nationale et pourra éventuellement faire l'objet d'une publication dans la série des Working Papers de la Banque nationale. Les candidats doivent pouvoir conduire leur projet de manière autonome mais sont encouragés à travailler en interaction avec les collaborateurs de la Banque nationale.

Le programme de stage est organisé sous la forme d'un contrat flexible qui peut être conclu avec le chercheur lui-même, avec sa faculté ou avec son service universitaire. Ce contrat prévoit une rémunération en contrepartie du transfert à la Banque nationale des droits d'auteur sur le rapport de recherche, dont le montant se situera en principe entre 1 500 et 9 000 euros. Le chercheur ne se voit pas proposer de contrat de travail et prend lui-même en charge les aspects administratif, social et fiscal de son statut. Il est attendu des candidats qu'ils soient régulièrement présents dans les locaux de la Banque nationale au cours de leur période de stage. Ils peuvent bénéficier des facilités génériques mises à disposition par la Banque Nationale dans le domaine de l'informatique et ont accès aux statistiques publiques et à la bibliothèque scientifique. L’accès éventuel à des statistiques non publiques est évalué et réglé au cas par cas.

La date limite pour l’introduction de candidatures est fixée au 12 mars 2017. Après sélection, les candidats pourront définir, en concertation avec le département concerné, la période de leur séjour au sein de la Banque (dans le courant de l’année 2017).