Banque des règlements internationaux

La Banque nationale est l'un des actionnaires historiques de la Banque des règlements internationaux. Créée en 1930 et établie à Bâle, la "banque des banques centrales" joue un important rôle de soutien vis-à-vis des comités du G10 et du Financial Stability Forum, qui ont pour tâches la surveillance et la régulation du système financier international.

Banque des Règlements Internationaux

Le G10 est apparu dans les années 1960 en tant que groupement de pays créanciers qui se sont déclarés prêts à allouer des ressources financières supplémentaires au Fonds monétaire international (les General Agreements to Borrow ). Il compte aujourd'hui des représentants de 11 pays: États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada, Pays-Bas, Belgique et Suède, auxquels s'ajoute la Suisse. Une fois par an, il se réunit au niveau des ministres des Finances et gouverneurs de banque centrale en marge de la réunion annuelle du FMI.

Un certain nombre de comités permanents de réflexion sont placés sous l'autorité du "G10 gouverneurs", qui se réunit régulièrement à Bâle. Le Committee on the Global Financial System surveille l'évolution des marchés financiers et évalue les moyens à mettre en œuvre pour prévenir les risques de crise financière. Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire s'occupe des questions de supervision bancaire, en particulier les exigences en fonds propres imposées aux établissements de crédit pour couvrir leurs risques. Les systèmes de paiement et de règlement sont étudiés au sein du Committee on Payments and Settlements Systems . Enfin, le Markets Committee suit l'activité sur les marchés des changes.