Un environnement de travail humain, collégial et sûr

Nous souhaitons voir au-delà de nos conditions salariales attractives et accorder l’attention nécessaire à nos collaborateurs eux-mêmes. À cet égard, nous nous concentrons sur la formation, l’accompagnement et la détente. Nous veillons également au bien-être et à la sécurité de nos collaborateurs. À cet effet, nous pouvons compter sur notre service interne de prévention et de protection au travail.

Un environnement de travail humain et collégial

Nous souhaitons voir au-delà de nos conditions salariales attractives et accorder l’attention nécessaire à nos collaborateurs eux-mêmes. À cet égard, nous nous concentrons sur la formation, l’accompagnement et la détente et nous souhaitons mettre le plus possible en pratique nos valeurs « ouverts d’esprit » et « avec respect et en confiance ».

Dans la recherche de solutions face à différents défis dans l’organisation, j’écoute les avis et les analyses d’autres collègues et experts, afin de pouvoir me forger ma propre opinion, étayée et nuancée, et d’émettre un avis fondé. L’ouverture d’esprit est également importante dans les relations avec les collègues et permet d’apprendre les uns des autres. On ne peut pas attendre d’ouverture d’esprit des autres si on n’en fait pas preuve soi-même.

Gino, chef de département Second line of defense

En 2019, nous avons comptabilisé 6 923 jours de formation, ce qui correspond environ à 4,6 jours par an par collaborateur.

Nous souhaitons continuer d’évoluer vers une organisation qui évalue ses collaborateurs par rapport à leurs prestations plutôt qu’en fonction de leur présence. L’élargissement de la possibilité de télétravailler, l’assouplissement du congé parental, ainsi que nos plages de travail mobiles constituent quelques-uns des aspects s’inscrivant dans cet objectif. Nous voulons également offrir à nos collaborateurs, en plus de leurs « tâches journalières normales », la possibilité de coopérer à des projets correspondant à leurs intérêts.

À la suite de la pandémie du COVID-19, la Banque a misé le plus possible sur le télétravail et sur des mesures de sécurité supplémentaires pour les collaborateurs qui doivent venir à la Banque afin d’assurer le service. De cette manière, nous souhaitons protéger nos collaborateurs et la société dans son ensemble. Le revers de la médaille est que nous risquons parfois de perdre le lien l’un avec l’autre et avec notre organisation. C’est pourquoi nous mettons en place toutes sortes d’initiatives, telles que des pauses-café virtuelles, des concours photos sur notre canal Yammer, des témoignages sur notre intranet et un warmathon en version « coronaproof » pour resserrer les liens entre collègues.

Siska, chef de service chez HR

Nous nous préoccupons également du bien-être physique de nos collaborateurs : nous organisons par exemple des séances de pilates et de yoga pendant le temps de midi, nous encourageons nos collaborateurs à faire au moins 10 000 pas par jour en participant au Global Challenge, nous mettons sur pied toutes sortes d’activités sportives via notre Club et un centre de fitness est prévu dans notre bâtiment principal.

Pendant le temps de midi, nous prévoyons régulièrement des sessions sur des thèmes liés au bien-être, comme la gestion du temps et la pleine conscience. Le Forum financier et notre équipe Delta organisent, eux aussi, des conférences portant sur des sujets actuels.

« Un club sportif, des installations de qualité pour les navetteurs venant à vélo, un coin café convivial, l’accueil des enfants durant les vacances scolaires, des afterworks, le télétravail, et plus encore. La collégialité, le travail d’équipe et le respect sont au cœur de nos préoccupations».

Un environnement de travail sûr

Notre environnement de travail ne se doit pas seulement d’être humain et collégial. Il convient également de porter attention au bien-être et à la sécurité de nos collaborateurs. À cet effet, nous pouvons compter sur notre service interne de prévention et de protection au travail (SIPP), dont font partie nos conseillers en prévention. Certains d’entre eux se penchent sur notre sécurité physique, d’autres sur notre santé ou notre bien-être psycho-social.

Le SIPP met sur pied des campagnes visant à nous faire prendre conscience de problèmes tels que le burn-out, l’abus d’alcool et les accidents de travail. Il organise en outre des exercices d’évacuation et forme à cet effet des collaborateurs en qualité de stewards.

Nos collaborateurs peuvent également toujours s’adresser à notre médecin du travail et à nos infirmiers, tandis que notre kinésithérapeute-ergonome veille à ce que chacun dispose d’un poste de travail ergonomique.

Quelques chiffres pour 2019:

Notre objectif est de contribuer à offrir au personnel de la Banque les meilleures conditions de sécurité et de bien-être au travail en pratiquant une vision holistique de la santé et du bien-être qui va au-delà du minimum légal.

Philippe, chef de service prévention et protection