Communiqué de presse - Working Paper 208

Principe de Taylor et (in)détermination dans un modèle néo-keynésien caractérisé par des frictions à l’embauche et une dégradation des compétences

Nous introduisons une dégradation des compétences des travailleurs sans emploi dans le modèle néo-keynésien de Blanchard et Gali (2008) avec chômage frictionnel et rigidité réelle des salaires. Pour des valeurs réalistes de la dégradation trimestrielle des compétences et de la rigidité réelle des salaires, la relation de long terme entre coût marginal et chômage devient positive dans une économie avec un marché du travail de type "Européen" caractérisé par de faibles flux du chômage vers l'emploi, mais pas dans un marché du travail plus fluide de type "Américain". Lorsque la relation coût marginal emploi est positive, la détermination de l'équilibre requière une réponse passive de la règle de fixation du taux d'intérêt par la banque centrale par rapport à l'inflation, si du moins cette règle se focalise uniquement sur l'inflation. Ajouter une cible d'output ou d'emploi d'équilibre dans la règle d'intérêt aide à restaurer la détermination d'un équilibre unique. Dans le cas d'une indétermination, un choc négatif de type "tache solaire" augmente le chômage de façon extrêmement persistante.