Communiqué de presse - Working Paper 191

L'incidence de la rigidité des salaires nominaux et réels: une approche sectorielle fondée sur des données individuelles

published in the Journal of the European Economic Association, 8(2-3), April May 2010, pp. 487-496.

Ce working paper a donné lieu à une publication dans le Journal of the European Economic Association, pp 487-496, April 2010.

Cet article présente des estimations basées sur des données individuelles relatives aux rigidités à la baisse des salaires nominaux et réels dans treize secteurs, en Belgique, au Danemark, en Espagne et au Portugal. Notre méthodologie suit l'approche récemment élaborée par l'International Wage Flexibility Project, qui mesure la résistance aux diminutions de salaires nominaux et réels en comparant les histogrammes des variations salariales individuelles observées à une estimation de la distribution des variations salariales qui aurait prévalu en l'absence de rigidité. Nous évaluons le rôle joué par les caractéristiques du travailleur et de l'entreprise dans la formation des rigidités salariales. Nous confrontons également nos estimations des rigidités salariales aux caractéristiques structurelles des marchés du travail étudiés, comme le niveau des négociations salariales, la politique des salaires variables et le degré de concurrence sur le marché des produits. Nous constatons que le recours aux conventions collectives d'entreprises dans des pays où la formation des salaires est assez centralisée réduit le degré de rigidité des salaires réels. Ce constat suggère qu'un certain degré de décentralisation dans des pays centralisés permet aux entreprises d'adapter les salaires à la baisse quand les conditions économiques se dégradent.