Communiqué de presse - Working Paper 180

Différences de salaire entre branches d’activité: quelle est la contribution du partage de la rente?

published in The Manchester School, 79(4), July 2011, p 691-717.

Le présent Working Paper examine les différences de salaire entre branches d’activité en Belgique. Il se fonde sur des données spécifiques appariées employeurs-employés couvrant la période 1999-2005. Les résultats de l'analyse révèlent l'existence de différences salariales importantes entre travailleurs présentant les mêmes caractéristiques et bénéficiant des mêmes conditions de travail, tout en relevant de branches d’activité différentes. Ces écarts de salaire sont persistants, et aucune tendance particulière, que ce soit à la hausse ou à la baisse, n'est observée. Les résultats font aussi apparaître que, toutes autres choses restant égales, les travailleurs perçoivent un salaire significativement plus élevé lorsqu'ils sont occupés dans des entreprises générant davantage de bénéfices. La dimension temporelle des données appariées employeurs-employés permet d’appréhender la rentabilité des entreprises sur la base de sa valeur retardée. L’élasticité ainsi estimée entre les salaires et les bénéfices est relativement stable dans le temps et oscille entre 0,034 et 0,043. En conséquence, l’échelle des salaires de Lester à la suite du phénomène du partage de la rente fluctue entre quelque 24 et 37 p.c. de la moyenne des salaires. Ce phénomène contribue largement aux différences de salaire entre branches d’activité. Les résultats montrent en effet que l'ampleur, la dispersion et l'importance des différences de salaire entre branches d’activité reculent très nettement lorsque les bénéfices sont pris en considération.