Communiqué de presse - Working Paper 177

Incitations et rétention de tranches dans le cadre des opérations de titrisation: un modèle de sélection

Le présent Working Paper examine l'efficacité de plusieurs mécanismes contractuels visant à inciter l'émetteur à bien sélectionner les emprunteurs malgré le coût que cela implique, lorsqu'il prévoit de titriser ses créances. L'analyse se concentre sur trois mécanismes potentiels: l'émetteur conserve une part ou "tranche verticale" du portefeuille; il conserve la tranche equity d'une transaction financière structurée; ou il conserve la tranche mezzanine, plutôt que la tranche equity. Ces mécanismes font diverger les niveaux d'évaluation en fonction des différentes sensibilités à un facteur de risque systématique. La rétention de la tranche equity n'est pas toujours le mécanisme le plus efficace dans la mesure où cette tranche peut être subordonnée soit à une tranche verticale, soit à une tranche mezzanine si la probabilité d'un repli conjoncturel est élevée et si la tranche equity risque alors de s'épuiser. Dans l'éventualité où les choix du taux et de la forme de la rétention étaient laissés à l'émetteur, le mécanisme de rétention pourrait ne pas inciter ce dernier à consentir des efforts suffisants pour sélectionner les emprunteurs, si bien qu'une intervention étatique pourrait se justifier.