Communiqué de presse - Working paper 171

Évaluation générale du degré de rigidité des prix - résultats des enquêtes menées par la BNB auprès des chefs d’entreprise

Dans cet article, l'auteur évalu le degré de rigidité des prix en Belgique sur la base des enquêtes menées par la BNB auprès des chefs d'entreprise. Par rapport à des exercices empiriques similaires réalisés à partir des prix à la consommation ou des prix à la production, les micro-données utilisées permettent de couvrir la quasi-totalité de l'économie belge en un seul exercice; elles fournissent dès lors une meilleure estimation du degré de rigidité global des prix. On estime que 19,2 % des prix sont modifiés chaque mois. Le secteur manufacturier et celui du commerce se caractérisent par une fréquence des changements de prix proche de 24,5 %. Le secteur de la construction présente une fréquence de près de 20,5 % et les secteurs des services aux entreprises se caractérisent par une fréquence de presque 9 %. Les analyses économétriques des déterminants de la fréquence sectorielle des ajustements de prix montrent que la structure des coûts constitue la principale variable explicative des différences sectorielles. L'auteur constate par ailleurs que la concurrence intérieure ne semble pas expliquer une fréquence particulièrement importante ou peu élevée de changements de prix au niveau sectoriel.