Communiqué de presse - Working paper 170

Analyse de la démographie des entreprises au moyen des chaînes de Markov – Une application aux données belges

Le présent Working Paper examine la dynamique démographique des entreprises belges au moyen de la théorie des chaînes finies de Markov. Alors que certaines méthodes se concentrent sur les mouvements de création et de disparition d’entreprises, celle de Markov analyse également les glissements entre secteurs économiques. Les chaînes de Markov permettent non seulement d’obtenir une image plus complète de l’évolution de la population, mais aussi d’établir des prévisions sur sa future composition et de calculer la durée de vie moyenne des entreprises par branche d’activité.

La méthode est appliquée aux données belges provenant de la Banque-carrefour des entreprises. Afin d’assurer la compatibilité avec les définitions retenues par Eurostat et l’OCDE, seules les «entreprises actives», à savoir celles présentant un chiffre d’affaires positif et/ou possédant au moins un salarié, sont prises en considération. La méthode de prévision est employée pour simuler la dynamique démographique des entreprises enregistrées dans la Banque-carrefour des entreprises entre 2000 et 2006. Cette simulation semble refléter les changements observés. De meilleures prévisions sont obtenues en prenant en compte les glissements entre branches d’activité plutôt qu’en les ignorant. En outre, plusieurs pourcentages de la matrice de transition, hors diagonale, sont significativement différents de zéro. Une étude de cas montre que de tels glissements sont le résultat de changements de l’activité principale et non la conséquence de corrections imputables à des entreprises classées de façon erronée.

Ensuite, la durée de vie restante moyenne et l’âge moyen des entreprises d’une branche d’activité donnée sont calculés et analysés. La durée de vie restante et l’âge varient considérablement d’une branche d’activité à l’autre. Comme l’on pouvait s’y attendre, la durée de vie des services publics est plus longue que la moyenne. Une durée de vie plus courte, combinée à un nombre croissant d’entreprises, est signe de renouveau au sein de la branche. Un âge moyen faible est caractéristique d’une branche d’activité relativement jeune. Enfin, si l’on compare l’âge à l’espérance de vie totale, il est possible d’appréhender la disparition prochaine d'entreprises et d'obtenir ainsi un bon indicateur de la maturité de la branche.

La méthode est de portée plus générale, en ce sens qu’elle peut être utilisée pour analyser des populations autres que celle de la Banque-carrefour des entreprises ainsi que des partitions différentes de la population.