Communiqué de presse - Working paper 168

Erreurs de modélisation, apprentissage et déconnexion du taux de change

published in the B.E. Journal of Macroeconomics Vol. 9, Issue 1 (Topics), Article 13, April 2009

Les modèles d'anticipations rationnelles ne permettent pas d'expliquer la déconnexion entre le taux de change et les fondamentaux macroéconomiques. Conformément aux résultats d'enquêtes sur le comportement des cambistes, les auteurs introduisent les erreurs de modélisation et l'apprentissage dans un modèle monétaire standard. Les agents utilisent des règles de prévision simples basées sur un ensemble limité d'informations. Ils étudient les paramètres et les performances de différents modèles et peuvent passer d'une règle de prévision à une autre. Les auteurs calculent le taux de change entre le dollar et la livre Sterling post-Bretton Woods et montrent que l'excédent de volatilité du rendement du taux change peut être reproduit lorsque le gain d'apprentissage a une valeur faible. Les deux hypothèses, à savoir les erreurs de modélisation et l'apprentissage, sont nécessaires afin de générer ce résultat. Cependant, les corrélations qui existent avec les fondamentaux sont plus élevées que dans les données. Inclure plus de retards dans le modèle favorise légèrement les anticipations rationnelles au détriment de l'hypothèse d'apprentissage.