Communiqué de presse - Working Paper 159

Rigidité de la rémunération et flexibilité de l'emploi? Évaluation par rapport à la productivité sur la base de données belges d'entreprise

Sur la base de données à l'échelle des entreprises opérant en Belgique au cours de la période 1997-2005, les auteurs comparent l'élasticité de l'emploi et celle de la masse salariale réelle par travailleur à la productivité totale des facteurs (PTF) au niveau microéconomique. Les résultats peuvent se résumer comme suit. Premièrement, l'élasticité de la masse salariale par travailleur à la PTF est très faible, contrairement à celle de l'emploi, ce qui est conforme au phénomène de rigidité des salaires réels. Deuxièmement, si l'élasticité de la masse salariale par travailleur à la PTF spécifique de l'entreprise est proche de zéro, son élasticité à la PTF commune à l'ensemble des entreprises du secteur est par contre élevée. Les auteurs suggèrent que l'ajustement de la masse salariale par travailleur s'effectue essentiellement au niveau sectoriel par le biais de conventions collectives, ce qui laisse peu de marges à l'entreprise pour ajuster les salaires en réaction à des chocs qui lui sont propres. Troisièmement, les heures ouvrées réagissent positivement dans l'année à la PTF spécifique de l'entreprise ainsi qu'à la PTF agrégée.