Communiqué de presse - Working Paper 140

Destinations des exportations et apprentissage par l'exportation: informations concernant la Belgique

La présente étude évalue les retombées des exportations vers différents pays sur la base d'un ensemble complet de données sur des entreprises de production belges, entre 1998 et 2005.  Avant leur entrée sur un marché d'exportation, les entreprises qui exportent vers des économies plus développées affichent à première vue des niveaux de productivité supérieurs à ceux que présentent les entreprises non-exportatrices et les entreprises qui exportent vers des pays moins développés.  De plus, elles semblent enregistrer des taux de croissance de leur productivité plus élevés pendant la période postérieure à l'entrée sur ces marchés, ce qui suggère des effets dus à l'apprentissage par l'exportation.  Cependant, cet impact n'apparaît pas si on applique la méthodologie de l'appariement pour évaluer de manière formelle les effets sur la productivité provoqués par l'entrée sur le marché d'exportation.  Par conséquent, il semble que l'avantage de productivité des entreprises qui exportent vers les pays développés soit exclusivement dû à l'auto-sélection.