Communiqué de presse - Working Paper 128

Exportations et productivité – résultats comparables pour 14 pays

Composé d’équipes travaillant avec des données d’entreprise, l’International Study Group on Exports and Productivity a utilisé une série de données microéconomiques comparables pour 14 pays et un ensemble de modèles empiriques à spécification identique, afin d’examiner la relation entre les exportations et la productivité. Dans l’ensemble, les résultats confirment le message, désormais bien connu, suggéré par la littérature : la productivité des entreprises exportatrices est plus élevée que celle des entreprises qui ne le sont pas, après correction de l’hétérogénéité (observée ou inobservée) au niveau des entreprises, d'une part, et les gains de productivité des entreprises exportatrices ont tendance à augmenter avec la part des exportations dans les ventes totales, d'autre part. Les résultats confirment l'hypothèse d'auto-sélection des entreprises les plus productives sur le marché à l'exportation. En revanche, les résultats ne confirment guère l’hypothèse de gains de productivité résultant d’un apprentissage des entreprises par la pratique d'exportation. S’appuyant sur des modèles empiriques à spécification identique, les auteurs allèguent que les gains des exportateurs varient considérablement d’un pays à l’autre. Au terme d’une méta-analyse, ils mettent également en exergue que les pays qui sont plus ouverts et dont le gouvernement est plus efficace enregistrent des gains de productivité plus importants. Le niveau de développement en soi du pays ne semble toutefois pas expliquer les disparités entre pays.