Communiqué de presse - Working Paper 113

La diffusion du keynésianisme: une comparaison des expériences belge et italienne

Le keynésianisme a dominé la pensée économique et la prise de décision macroéconomique durant les années cinquante et soixante. Toutefois, la propagation du keynésianisme a été irrégulière. Dans ce document, nous comparons la diffusion du keynésianisme dans deux pays d'Europe continentale: la Belgique et l'Italie. Nous nous concentrons sur la période de l'après-Seconde Guerre mondiale, considérant que le message principal du keynésianisme est que le marché est intrinsèquement instable et que les pouvoirs publics jouent un rôle essentiel dans la vie économique en pilotant la demande réelle. Pour le reste, nous suivons la distinction de Coddington entre keynésianisme "hydraulique", "de déséquilibre" et "fondamentaliste". L'étude montre que l'Italie et la Belgique sont deux pays où le keynésianisme n'a gagné du terrain que relativement tard. La percée du keynésianisme (hydraulique) s'est produite dans des domaines proches du processus de prise de décision: l'établissement de comptes de revenu national, l'élaboration de modèles macroéconomiques et la correction de déséquilibres régionaux. La principale différence entre les deux pays était la forte position du keynésianisme fondamentaliste dans les milieux universitaires en Italie, alors que le keynésianisme de déséquilibre avait plus d'influence en Belgique.

Ce working paper a donné lieu à une publication ultérieure dans le Journal of the History of Economic Thought, Vol. 30, No. 2, December 2008, p. 491-509.