Communiqué de presse - Working Paper 111

Fixation des prix dans la zone euro: Quelques faits stylisés tirés de données individuelles sur les prix à la production

La présente étude examine la fixation des prix à la production dans 6 pays de la zone euro: l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie et le Portugal. Il rassemble des résultats tirés d'études existantes sur chacun de ces pays mais fournit aussi de nouveaux résultats. Ces études reposent sur les statistiques mensuelles des prix à la production. Les cinq faits stylisés suivants émergent de manière identique dans les différents pays. Tout d'abord, les adaptations des prix à la production ont une fréquence peu élevée: chaque mois, environ 21 p.c. des prix changent. En deuxième lieu, on observe une grande hétérogénéité intersectorielle dans la fréquence des variations de prix: les prix varient très souvent dans le secteur de l'énergie, moins souvent dans les produits alimentaires et intermédiaires, et encore moins souvent dans les biens non alimentaires et non durables, et les biens durables. Troisièmement, dans tous les pays étudiés, les secteurs d'activité se classent dans le même ordre en termes de fréquence des variations de prix. En quatrième lieu, on n'observe pas de rigidité nominale à la baisse: les variations de prix sont, pour environ 45 p.c., des diminutions et  pour environ 55 p.c., des augmentations. En cinquième lieu, les variations de prix sont assez importantes par rapport au taux d'inflation. Le document examine aussi les facteurs qui entraînent les fluctuations de prix à la production. On constate que la structure des coûts, la concurrence, le caractère saisonnier, l'inflation et la fixation de prix attractifs sont autant de facteurs qui commandent des variations de prix à la production. En outre, les prix à la production tendent à être plus flexibles que les prix à la consommation.