Centrale des Crédits aux entreprises

La Centrale des crédits aux entreprises (CCE) enregistre les informations que les établissements financiers lui communiquent mensuellement sur les crédits à but professionnel qu'ils ont consentis aux personnes morales et physiques résidentes et non résidentes.

Les établissements financiers déclarants sont les établissements de crédit, les sociétés de leasing, les sociétés d'affacturage et les entreprises d'assurances agréées dans les branches 14 et 15 (assurance caution et assurance crédit), pour autant qu'ils soient établis en Belgique.

Les séries présentées ici prennent en considération les crédits octroyés aux sociétés belges non financières. Ils couvrent le total des crédits à décaissement (prêts à terme à plus d'un an, à moins d'un an, avances en compte courant, etc.)

Le montant total des crédits est déterminé en prenant en compte l'ensemble des sociétés non financières encore en vie à la date à laquelle les statistiques se rapportent. C’est également le cas des statistiques ventilées par branche d’activité.

Par contre, les données par taille d’entreprise ne prennent en compte que les sociétés non financières ayant déposé des comptes annuels à la Centrale des bilans au moins une fois au cours des 60 derniers mois, c’est-à-dire celles pour lesquelles on dispose de variables permettant d’identifier leur taille. La somme des crédits ventilés par taille d’entreprises diffère donc du total des crédits.

Les sociétés non financières sont classées comme suit sur la base du dernier dépôt des comptes annuels :

  • petites sociétés : celles ayant déposé un schéma abrégé ;
  • grandes sociétés : celles ayant déposé un schéma complet et ayant un chiffre d'affaires supérieur à 45.000.000 € durant deux années consécutives ;
  • sociétés de taille moyenne : celles qui ont déposé un schéma complet mais dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 45.000.000 € au cours de deux années consécutives.

Au 31 mars 2009, les sociétés qui avaient reçu des crédits bancaires étaient réparties de la manière suivante: 178.728 petites entreprises, 11.692 entreprises de taille moyenne et 3.671 grandes entreprises.

Les encours sont liés à la situation enregistrée en fin de période.

Les variations d’encours des crédits se rapportent à la différence entre l'encours des crédits à la fin d’une période (mois/trimestre) et l'encours à la fin de la période précédente.

Le montant autorisé d'un crédit (autorisation) représente le maximum que le bénéficiaire peut prélever sur une ligne de crédit tandis que le montant utilisé (utilisation) est celui qui est réellement utilisé.

Le rapport entre les montants utilisés et les montants autorisés permet d'évaluer le degré d'utilisation des lignes de crédit par les entreprises, et par conséquent la marge dont elles disposent encore.